Accueilfil-ariane-sepBloguefil-ariane-sepChanger d'emploi ou non? Faire le point pendant les vacances

Changer d'emploi ou non? Faire le point pendant les vacances

6 août 2018
Catégorie :
Changer d'emploi ou non? Faire le point pendant les vacances

Vous avez parfois envie de changer d’emploi, mais vous hésitez… C’est normal, car il s’agit là d’un changement de très haute importance qui aura des effets considérables dans votre vie. Cette décision ne doit pas être prise à la hâte, c’est pourquoi un temps de réflexion s’impose.

Alors pourquoi ne pas profiter de la période des vacances pour prendre du recul et faire un bilan de votre vie professionnelle? Loin de vos des tracas du quotidien, vous pourrez mieux cerner les pour et les contre d’un changement de cap. Voici quelques conseils pour orienter votre réflexion!

1. Identifier les raisons qui vous motivent à changer d’emploi

Vous vous dites parfois que vous seriez mûr pour de nouveaux défis et vous vous surprenez même à consulter quelques offres d’emploi ici et là. Mais pourquoi donc? Quelles sont les raisons réelles qui vous poussent à vouloir quitter votre emploi? Examiner la nature de ces causes vous aidera certainement à prendre une décision.

Consulter les emplois disponibles

  • Relations de travail

La mésentente avec son gestionnaire constitue une cause fréquente des départs d’employés dans plusieurs entreprises. Il est vrai que des conflits interpersonnels avec son patron, de même qu’avec tout autre collègue, nuisent grandement au bonheur au travail.

Avant de tout abandonner pour quelques divergences d’opinion, demandez-vous plutôt si vous avez le pouvoir d’améliorer cette situation : avez-vous sollicité l’aide des ressources humaines? En avez-vous discuté directement avec la personne concernée? Pourrait-on vous transférer dans une autre équipe? Il y a peut-être une autre solution que de changer d’emploi! Dans toute entreprise, vous devrez composer avec des types de personnalité différentes et vous aurez plus ou moins d’affinités avec certains collègues.

Mais quoi qu’on en dise, on sait bien que l’ambiance de travail fait toute la différence. Si le courant ne passe pas du tout entre vous et vos collègues, rien ne vous empêche d’explorer de nouveaux horizons. Bien entendu, si vous croyez subir des comportements inappropriés tel que du harcèlement ou de la violence psychologique, n’hésitez surtout pas à les dénoncer, même s’il s’agit d’un ou d’une supérieure.

  • Nature des tâches et niveaux de responsabilités

Vous occupez les mêmes fonctions depuis plusieurs années déjà, si bien que vous pourriez exécuter vos tâches les yeux fermés? Vos projets ne suscitent aucune passion chez vous, au contraire, ils vous ennuient? Commencez par déterminer quels types de projets ou de tâches vous stimuleraient, en vous basant par exemple sur vos expériences passées, vos loisirs ou activités de bénévolat. Puis proposez à votre supérieur un nouveau projet qui correspond davantage à vos aspirations; votre initiative sera sans doute bien perçue et cela parviendra peut-être à réveiller votre motivation.

  • Stress, insomnie, épuisement et autres symptômes physiques

Quand notre tête n’arrive pas à prendre une décision, c’est parfois le corps qui nous l’impose. Vos proches peuvent également vous envoyer des signaux avec des phrases telles que « Tu es souvent de mauvaise humeur en rentrant du travail » ou « Est-ce que ça t’arrive de décrocher? ».

Si vous vivez du stress ou de l’anxiété que vous n’arrivez pas à surmonter, que vous êtes épuisé, n’arrivez plus à dormir voire à manger, vous devez prendre action. Identifiez rapidement les causes de ces symptômes pour pouvoir agir sur celles-ci et n’hésitez pas à consulter votre service des ressources humaines : plusieurs entreprises offrent des programmes d’aide aux employés (PAE) pour ce genre de situations. Si votre contexte de travail fait en sorte que vous ne pouvez diminuer vos facteurs de stress, n’attendez surtout pas et trouvez-vous un emploi qui ne nuira pas à votre santé. Vous le méritez!

  • Salaire

Il peut être tentant de changer d’emploi pour obtenir une meilleure rémunération. Toutefois, n’oubliez pas de considérer l’ensemble des avantages non compris dans votre salaire, par exemple les avantages sociaux, une contribution de votre employeur au REER, un programme d’aide aux employés ou encore des horaires flexibles pour mieux concilier vie personnelle et professionnelle.

Fait intéressant, selon Zwi Segal, docteur en psychologie du travail l’effet d’une augmentation salariale sur la motivation ne durerait que deux à trois semaines. Donc si l’emploi convoité ne présente aucun autre avantage que le salaire, pensez-y à deux fois!

2. Identifier ce que vous voulez vraiment

Bien vous connaître est la clé en emploi. D’abord, demandez-vous si votre envie de changer d’emploi ne vient pas d’un écart entre vos valeurs et celles de l’entreprise. Pour vous sentir épanoui au travail, il est primordial que votre travail ait du sens pour vous. Si vous êtes un amoureux des bêtes et que votre employeur teste des produits sur les animaux, il y a fort à parier que vous n’y resterez pas longtemps!

Ensuite, tout changement entraîne son lot de gains… et de pertes. Si un chasseur de tête vous a courtisé, vous êtes probablement bien au fait des bénéfices d’accepter ce nouveau poste, mais avez-vous pensé à ce que vous perdrez? Prenez en compte la totalité de l’équation : distance du travail, outils de travail, environnement, autonomie; après plusieurs années au sein d’une même entreprise, on prend parfois pour acquis ces petits plus, qu’on ne retrouvera pas nécessairement ailleurs.

M’abonner aux alertes-emplois

Faites ensuite la liste des avantages dont vous ne pourriez vous passer. Aucun emploi n’est parfait, alors priorisez! Qu’avez-vous à gagner et qu’êtes-vous prêt à laisser tomber?

3. Penser à long terme : quel est votre projet de carrière?

Le changement d’emploi s’avère souvent un tremplin dans une carrière ou une façon d’acquérir les expériences nécessaires à l’atteinte de ses objectifs professionnels. Avez-vous défini votre plan de carrière? Où vous voyez-vous dans 5, 10, 20 ans? En ayant une vision claire d’où vous souhaitez vous rendre, vous pourrez identifier les étapes pour vous y rendre et analyser si un changement d’emploi vous aidera à progresser plus rapidement.

Si changer d’emploi permet d’augmenter ses compétences et d’avoir une connaissance de divers milieux ou industries, l’option d’un mouvement latérale dans votre entreprise pourrait également s’avérer bénéfique. Vivre plusieurs carrières à l’intérieur d’une même entreprise, c’est parfois possible! Parlez de vos aspirations à votre gestionnaire et voyez quelles sont les possibilités d’avancement pour vous.

Certains employeurs sont ouverts à l’idée d’offrir de la formation, du coaching ou de vous dégager de vos tâches quelques heures par semaine pour que vous suiviez un programme. Un employeur qui connaît votre valeur et qui croit en votre potentiel sera plus qu’heureux de contribuer à votre développement professionnel, surtout si c’est pour vous garder plus longtemps!

Si malgré tout vous ne percevez aucune possibilité de vous épanouir et de progresser là où vous vous trouvez, c’est peut-être le signe que vous devriez changer d’emploi.

En conclusion, décider si vous changerez d’emploi ou non requiert une bonne réflexion. Prenez le temps de comprendre vos vraies motivations, soyez honnête avec vous-même et ne prenez pas de décision sous le coup de l’émotion. Au final, écoutez-vous! Vous seul avez la réponse à votre question.

 

Sources :

1 PICUT, Gaëlle (17 avril 2015). « Recherche motivation des salariés… », Le Monde, https://www.lemonde.fr/emploi/article/2015/04/17/recherche-motivation-des-salaries_4618328_1698637.html

ORDRE DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES AGRÉÉES (s.d.). Atteindre ses objectifs professionnels : se développer pour avancer et réussir, 10 p.

JOBOOM (s.d.). Où dénicher le boulot idéal?, https://www.jobboom.com/carriere/ou-denicher-le-boulot-ideal/

WORKOPOLIS (18 mai 2017). 10 signes qu’il est temps de quitter votre emploi, https://careers.workopolis.com/fr/advice/10-signes-quil-est-temps-de-quitter-votre-emploi/

 

Écrit par : Myriam Quenneville, en collaboration avec l’équipe des ressources humaines.

Articles récents